FIV Avec Test Génétique Préimplantatoire (TGP)

genetic-testing

FIV avec Test Génétique Préimplantatoire (TGP)

La sélection de l’embryon le plus approprié à transférer pour obtenir une naissance en bonne santé grâce aux traitements de fécondation in vitro (FIV) est l’une des étapes les plus importantes des techniques de procréation médicalement assistée. Obtenir des taux plus élevés de naissances en bonne santé est devenu possible, notamment en améliorant les critères de sélection des embryons à transférer. Grâce aux Tests Génétiques Préimplantatoires (TGP), il est possible d’identifier les embryons présentant des structures chromosomiques saines et de prévenir les transferts d’embryons inutiles susceptibles de conduire à un échec d’implantation ou à une fausse couche.

Qu'est-ce que le Test Génétique Préimplantatoire (TGP) ?

Le Test Génétique Préimplantatoire (TGP) est une technique dans laquelle une ou plusieurs cellules sont prélevées d’un embryon (ovule fécondé) afin d’obtenir des informations sur la composition génétique de cet embryon. Cette procédure est réalisée en laboratoire et est utilisée en conjonction avec la fécondation in vitro (FIV).

Le TGP est un terme plus récent dans le domaine de la médecine de la fertilité qui remplace les termes plus familiers de diagnostic génétique préimplantatoire (DGP) et de dépistage génétique préimplantatoire (DGP), tout en remplissant les mêmes fonctions que ces dépistages.

Le Test Génétique Préimplantatoire comprend trois types de dépistages, comme énumérés ci-dessous :

  • PGT-A (Anomalies du nombre de paires de chromosomes): Le PGT-A détermine si l'embryon possède la séquence ou le nombre correct de structures chromosomiques, que ce soit une de moins ou une de plus (appelée aneuploïdie). L'aneuploïdie peut provoquer des affections telles que la trisomie 21, ou syndrome de Down, et constitue un indicateur important de malformations congénitales ou de fausses couches.
  • PGT-M (Monogénique): Le PGT-M teste un seul défaut génétique (monogénique) ou mutation, tel que la fibrose kystique, BRCA1, la dystrophie musculaire, la maladie de Huntington et le syndrome de l'X fragile.
  • PGT-SR (Réarrangements structurels): Le PGT-SR teste les réarrangements structurels chromosomiques., qui sont souvent responsables de fausses couches récurrentes et d'embryons présentant des chromosomes inappropriés, réduisant considérablement les chances de naissance en bonne santé.

Quand envisager le Test Génétique Préimplantatoire (TGP)?

Le Test Génétique Préimplantatoire (TGP) permet de dépister les embryons créés par fécondation in vitro (FIV) à la recherche d’anomalies génétiques et chromosomiques avant leur transfert dans l’utérus. Pour cette raison, le TGP augmente les chances de succès de la FIV et la probabilité d’avoir un bébé en bonne santé.

Le Test Génétique Préimplantatoire (TGP) peut être envisagé dans les situations suivantes:

  • L'un des partenaires est porteur ou atteint de Troubles héréditaires graves, afin de réduire le risque de transmettre ce trouble à leur enfant.
  • Antécédents de naissance prématurée ou d'interruption de grossesse en raison d'une anomalie chromosomique de l'embryon.
  • Échecs répétés de cycles de FIV.
  • Fausses couches à répétition
  • Âge avancé de la femme (car le risque d'anomalies chromosomiques(appelée aneuploïdie) dans les embryons augmente pour les patientes de plus de 35 ans)
  • Troubles génétiques liés au sexe de l'embryon

La sélection du sexe permet aux couples de prévenir la transmission de troubles génétiques liés au sexe, tels que l’hémophilie, la dystrophie musculaire et le syndrome de l’X fragile, et de choisir des embryons féminins ou des embryons masculins non affectés pour prévenir le risque de ces troubles génétiques chez leurs enfants.

Équilibrage Familial

Les patients peuvent être intéressés par la sélection du sexe de leur enfant pour “équilibrer” le nombre de filles et de garçons au sein de leur famille.

La sélection du sexe, également connue sous le nom de sélection du genre ou d’équilibrage familial, est le processus visant à déterminer le sexe (masculin ou féminin) de chaque embryon créé par fécondation in vitro (FIV).

L’identification du sexe des embryons est réalisée à l’aide du Test Génétique Préimplantatoire (TGP), qui consiste à prélever quelques cellules d’un embryon le 3ème ou le 5ème jour après sa création, puis à déterminer le sexe des embryons par le biais d’une analyse génétique.

Après les tests, seuls les embryons en bonne santé sont transférés dans l’utérus de la femme lors d’une procédure de transfert d’embryon.

Comment se déroule le processus de traitement de FIV avec le Test Génétique Préimplantatoire (TGP)?

1. Consultation

Votre parcours de FIV commence par une consultation avec l’un de nos experts en fertilité, au cours de laquelle nous discuterons et évaluerons votre statut de fertilité en examinant les analyses sanguines les plus récentes ainsi que les rapports de santé, tant pour vous que pour votre partenaire. Nous élaborerons ensuite un plan personnalisé pour vous.

2. Phase de Stimulation Ovarienne
  • Après avoir franchi cette étape et obtenu un profil clair de votre état de santé et de vos antécédents médicaux, notre spécialiste en fertilité préparera votre protocole médicamenteux.
  • Vous commencerez la phase de stimulation ovarienne à partir du deuxième jour de votre cycle menstruel et vous la poursuivrez pendant environ 10 à 14 jours. Au cours de cette phase, vous prendrez des médicaments de stimulation et des injections de notre équipe médicale, avec de multiples échographies pour surveiller l'évolution de vos ovaires.
  • Une fois que notre médecin confirme que les follicules ont atteint la taille ciblée, la phase de stimulation se termine et vous êtes prêt pour la procédure de récupération des ovules. Nous vous informerons du moment exact de l’injection de déclenchement pour aider à libérer les ovules.
3. Récupération des ovules
  • Lorsque les ovules sont matures, la phase de stimulation se termine et vous subissez la procédure de récupération des ovules.
  • La procédure de récupération des ovules (OPU) est réalisée sous sédation (anesthésie) dans notre hôpital, ce qui prend environ 15 à 20 minutes.
  • Après la procédure de récupération des ovules, vous serez informé du nombre et de la qualité des ovules collectés.
4. Fécondation

Nos embryologistes fertilisent les ovules collectés avec le sperme de votre partenaire. Nous utilisons la méthode de l’ICSI pour la procédure de fécondation, injectant directement le sperme sélectionné dans l’ovule.

5. Test Génétique Préimplantatoire (TGP)

Après la fécondation, les embryons seront maintenus dans un milieu de culture particulier au laboratoire pendant cinq jours. Après la création des embryons, un test génétique préimplantatoire sera effectué le 3ème ou le 5ème jour en prélevant une biopsie de chaque embryon.

Le TGP-A avec la technique FISH peut être utilisé pour découvrir des anomalies courantes sur les chromosomes 13, 15, 16, 17, 18, 21, 22. La technique FISH est également l’une des méthodes utilisées pour la détermination du sexe (chromosomes X, Y).

La Séquençage de Nouvelle Génération (NGS) est une technologie plus récente qui a été utilisée pour le test génétique préimplantatoire. Comparée à la technique FISH, la méthode NGS est une méthode d’analyse chromosomique plus complète appliquée à l’ensemble des 23 paires de chromosomes des embryons, ce qui permet de détecter précocement les anomalies chromosomiques (structurales ou numériques). Le test est effectué sur les cellules (biopsie) prélevées sur les embryons à un stade précoce de blastocyste – le 5ème jour de développement. Avec la technique NGS, il est également possible d’identifier le sexe des embryons.

6. Transfert d'Embryon

Les embryons en bonne santé et de meilleure qualité sont sélectionnés et transférés dans l’utérus à la fin du processus en laboratoire. Le nombre d’embryons à transférer est décidé en consultation avec notre médecin, en tenant compte de votre âge, de votre état de santé général, des tentatives de FIV infructueuses précédentes et de la qualité des embryons. (Si plus d’un embryon est transféré, la possibilité de grossesses multiples augmente.) Conformément à la réglementation en vigueur en Chypre du Nord, nous sommes autorisés à transférer un maximum de trois embryons lors d’un seul transfert.

7. Congélation des Embryons

Après le transfert de un ou deux embryons en bonne santé dans l’utérus, les embryons restants sont congelés en vue d’une utilisation future le jour même du transfert d’embryon.

8. Test de Grossesse

De cette manière, votre cycle de FIV est terminé. Vous effectuerez un test sanguin de grossesse 12 jours après la date du transfert d’embryon et nous communiquerez le résultat.

 

Questions Fréquentes sur la FIV avec Test Génétique Préimplantatoire (TGP)

Pourquoi envisager le Test Génétique Préimplantatoire (TGP)?

Le TGP permet d’identifier d’éventuelles anomalies chromosomiques et augmente les chances de réussite d’une grossesse tout en réduisant le risque de fausse couche.

Les patients qui souhaitent choisir le sexe de leur enfant pour des raisons médicales peuvent envisager de faire un test génétique préimplantatoire (TGP) dans le cadre de leur traitement de FIV.

Le TGP permet de déterminer le sexe en analysant les chromosomes sexuels présents dans l’embryon avec une grande précision, offrant ainsi une très bonne chance de détermination correcte du sexe.

Quelles sont les chances de déterminer le sexe correct avec le TGP?

Le sexe est déterminé par la combinaison des chromosomes sexuels X et Y qu’un bébé reçoit de l’ovule et du spermatozoïde. Chaque ovule possède un chromosome sexuel X ; un spermatozoïde peut avoir soit un chromosome X, soit un chromosome Y. Si le spermatozoïde qui féconde l’ovule possède un chromosome X, le bébé sera une fille ; s’il possède un chromosome Y, le bébé sera un garçon.

Les futurs parents peuvent déterminer le sexe de l’embryon grâce au TGP-A (avec la méthode FISH ou NGS) au cours de leur parcours de FIV. Le processus d’identification du sexe est presque 100 % précis avec le test génétique préimplantatoire.

Cependant, tous les patients ne sont pas en mesure de produire des embryons en bonne santé du sexe souhaité en raison de facteurs liés à l’âge, à la réserve ovarienne et à la qualité du sperme. Il n’est donc pas possible de garantir d’obtenir le sexe souhaité en bonne santé après avoir effectué un test génétique préimplantatoire.

Est-ce que la biopsie du trophectoderme nuit à l'embryon?

Aujourd’hui, des techniques très avancées sont utilisées pour la biopsie. Le prélèvement de quelques cellules de la couche externe de l’embryon lors de la biopsie n’affecte pas le développement ultérieur de l’embryon. Les résultats montrent que le taux de survie de l’embryon après la procédure de biopsie est proche de 100%.Il n’y a aucune preuve que la biopsie du trophectoderme puisse causer des anomalies chez l’embryon. Les données disponibles ne montrent aucune différence significative en ce qui concerne les anomalies congénitales entre les bébés conçus par FIV et les bébés issus de la FIV avec DPI.

La procédure de DPI (diagnostic préimplantatoire) réalisée pour un diagnostic génétique peut être nuisible ou inoffensive en fonction du stade auquel la biopsie de l’embryon est effectuée. Si la procédure de DPI est réalisée le troisième jour du développement de l’embryon, un embryon qui se trouve encore dans la période de clivage peut être endommagé par cette procédure, et les chances d’implantation de ces embryons peuvent diminuer de 30 %.

Le troisième jour, une biopsie est réalisée en prélevant seulement 1 à 2 cellules parmi les cellules qui forment l’embryon, lequel contient 6 à 8 cellules (blastomères). Le cinquième jour, la biopsie est effectuée avec des cellules prélevées dans le tissu du trophectoderme (le placenta), et non dans les cellules de l’embryon qui formeront le bébé.Ainsi, les cellules qui formeront le bébé ne sont pas endommagées avec la biopsie du cinquième jour. Le cinquième jour, 5 à 6 cellules sont prélevées dans les cellules du trophectoderme de l’embryon montrant un développement en blastocyste, puis examinées. Cette procédure permet d’obtenir des résultats plus fiables en travaillant avec un plus grand nombre de cellules en une seule fois, augmentant ainsi les taux de grossesse en raison d’une précision accrue dans le diagnostic

Quel est le taux de réussite de la FIV avec Test Génétique Préimplantatoire (TGP)?

Les taux de réussite peuvent varier chaque année en fonction de plusieurs facteurs, comme indiqué ci-dessous :

  • L’âge de la femme
  • La qualité des ovules et du sperme
  • Les antécédents de grossesse précédente
  • La réceptivité utérine ou endométriale
  • Les facteurs de mode de vie de la patiente

Les taux de réussite de la FIV avec test génétique préimplantatoire sont plus élevés que ceux d’une FIV standard, car le TGP-A permet d’identifier les embryons viables pour le transfert. Le TGP-A permet de sélectionner des embryons avec le nombre correct de chromosomes, ce qui peut augmenter les chances d’une grossesse réussie et réduire le risque de fausse couche.

Pour les taux de réussite de la FIV avec Test Génétique Préimplantatoire (TGP), vous pouvez consulter les taux de réussite du traitement de FIV, qui se trouvent sur notre site web via le lien ci-dessous.

https://cyprusivfhospital.com/fr/taux-de-reussite/

Quel est le coût du traitement de FIV avec tests génétiques préimplantatoires (PGT)?

Pour des informations détaillées sur les tarifs, veuillez visiter notre page Web

https://cyprusivfhospital.com/fr/fiv-prix/

Hi, How Can We Help You?